Service95 Logo
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Issue #021 La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique
Portrait of Zara Snapp at a drug-reform conference, images of drug incineration and graffiti in Mexico Getty Images

La drogue marcherait-elle après tout ? La réponse peu orthodoxe de Zara Snapp au problème de drogue du Mexique

En mai 2022, le gouvernement mexicain a officiellement reconnu plus de 100 000 desaparecidos, ces personnes disparues soupçonnées d’avoir été victimes de violence liée à la drogue. Ce chiffre, avance Zara Snapp, est, sans aucun doute, sous-estimé. « [Ces statistiques] sont les données officielles que le gouvernement est disposé à reconnaître », lance Zara Snapp sur un ton désabusé. En tant que directrice américano-mexicaine de l’élaboration de politiques de réforme des drogues, elle est fermement convaincue que ce chiffre est sérieusement « sous-estimé ». Et c’est fort plausible. C’est pourquoi cette militante et critique de l’approche du gouvernement mexicain en matière de guerre contre la drogue (« La guerre de la drogue est une guerre contre les gens ») propose une solution audacieuse quoiqu’assez controversée pour apporter la paix dans la région : la légalisation de toutes les drogues.

Zara Snapp, Américaine née au Mexique, affirme que son intérêt pour la politique de réforme de la drogue a été attisé par... la drogue elle-même ; se remémorant ses jeunes années, elle admet avoir expérimenté avec la drogue comme tous les adolescents. Un tournant majeur a cependant marqué sa jeunesse. « J’ai grandi aux États-Unis dans un milieu blanc privilégié et je passais mes étés au Mexique. À l’âge de quinze ans, j’ai vu mes amis latinos, asiatiques et noirs se faire arrêter, certains se faire prendre dans les mailles du système de justice pénale — alors que moi, je n’ai jamais été inquiétée. »

Son retour définitif au Mexique en 2006 a coïncidé avec le déclenchement de la guerre de la drogue. Les changements étaient bien palpables : « Soudain, les militaires étaient dans la rue », décrit-elle. Une poussée de violence, de meurtres, de corruption et de violations des droits humains s’est ensuivie. « Depuis les années soixante-dix, les États-Unis font pression pour interdire et éradiquer les cultures au Mexique, arguant qu’il incombe aux pays producteurs de mettre un terme à l’approvisionnement en drogue, même lorsque la demande continue de grimper aux États-Unis », observe Zara Snapp. L’interdiction n’a pas fonctionné et elle est convaincue que cet échec est lié au fait que la prohibition ignore les aspects agréables de la prise de substances. Selon elle, c’est aussi cela qui explique souvent le manque de succès de l’éducation sexuelle axée sur l’abstinence. « Le sexe et les substances nous apportent plaisir et bien-être. » Par conséquent, en tant que cofondatrice de l’Instituto RIA en 2017, une organisation de la société civile basée à Mexico qui se consacre à la légalisation et à la réglementation de la drogue, Zara Snapp inclut le principe de plaisir dans son plaidoyer. La clé du travail du RIA, explique-t-elle, « c’est d’aller à la rencontre des gens là où ils se trouvent, sans essayer de les changer. Nous nous concentrons sur la manière de leur livrer des services et de les protéger et nous entendons également les aider à gérer leur plaisir. » Ceci signifie dépénaliser les drogues et en réglementer l’usage destiné aux adultes. « Cela fait partie d’une évolution générationnelle des consciences, souligne-t-elle. Les gens se soucient des vêtements qu’ils portent, de la nourriture qu’ils mangent et de la drogue qu’ils consomment. »

Il existe des preuves scientifiques suggérant que la dépénalisation de la drogue réduit les méfaits sociaux qui y sont associés. Prenez par exemple les programmes d’échange de seringue, les structures de consommation surveillée de drogue ou encore les traitements de substitution des opiacés. Le RIA repousse maintenant les limites en cherchant une solution au-delà de la dépénalisation. Il plaide pour une réglementation de l’intégralité du marché de la drogue au Mexique. Comme l’affirme Snapp : « Il est impératif que les cultivateurs indigènes et d’autres déjà impliqués dans la culture et la vente de drogue puissent obtenir des licences et assurer la sécurité financière du système. » Ceci garantirait un commerce de la drogue licite, juste d’un point de vue social et équitable au niveau racial. Reconnaissant la nature délicate du travail avec les cartels de drogue et les cultivateurs indigènes, et les dangers qu’il représente, le RIA concentre ses efforts sur un aspect du système qu’il peut changer : le gouvernement mexicain.

Zara Snapp apporte tout son savoir-faire à ce projet. Après être sortie diplômée de Harvard, où elle a décroché le très prestigieux Truman Fellowship, elle a participé à des travaux fondamentaux de référence. Elle a fait partie du secrétariat de la Global Commission on Drug Policy, avec un focus sur la stratégie de l’Amérique latine, travaillant avec des pointures comme l’ancien Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies Kofi Annan et entre autres, d’anciens présidents du Mexique, de Colombie, du Chili et de Pologne pour produire Prendre le contrôle : sur la voie de politiques efficaces en matière de drogues. Ce rapport appelait à modifier l’approche internationale insatisfaisante concernant la politique en matière de drogues. Au final, conclut Zara Snapp, « il s’agissait de briser le tabou entourant la drogue ».

La stigmatisation entourant le plaidoyer en faveur de marchés de drogue dépénalisés et réglementés empêche Zara Snapp et son confrère et cofondateur du RIA Jorge Herrera Valderrábano de trouver des financements. Du reste, admettre l’usage récréatif de drogues véhicule des stéréotypes négatifs et affecte notre crédibilité. L’approche de Zara Snapp est la suivante : prendre de la drogue issue de son propre approvisionnement est une manière de s’ouvrir à cette stigmatisation, en faisant une stratégie pour provoquer des changements. « Je fais mon coming-out en parlant de ma propre consommation de drogue. C’est le pouvoir de l’authenticité ! », s’exclame-t-elle. L’avocat Andrés Aguinaco a représenté Zara Snapp lors d’un procès contestant la constitutionnalité de la prohibition du cannabis au Mexique. En 2018, le Mexique a déclaré cette loi inconstitutionnelle.

Cela dit, le RIA a toujours une tâche titanesque devant lui. La police continue de harceler et d’extorquer les cultivateurs et les consommateurs de cannabis. D’autres drogues demeurent interdites, ce qui alimente une économie souterraine qui donne du pouvoir aux cartels. Mère de deux enfants, Zara Snapp affirme s’inspirer des mères de disparus qui défilent à chaque fête des Mères. « Cela me donne le courage de continuer à avancer. »

Jamie Brooks Robertson est un écrivain britannique basé à Londres, un intellectuel indépendant et un essayiste émergent spécialiste de la santé et de la culture

← Back

Thank you for subscribing. Please check your email for confirmation!
Invitation sent successfully!

Please check your email for a reset password link!

Subscribe