Service95 Logo
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Issue #015 Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois
Portrait of graphic journalist Takoua Ben Mohamed in her studio © Mouadh Ben Mohamed

Takoua Ben Mohamed : combattre les stéréotypes un roman graphique à la fois

« S’il y a bien une chose que je déteste et que je trouve rabaissante, c’est d’être réduite à une seule dimension », me confie Takoua Ben Mohamed au cours de notre « rencontre » sur Zoom. « Une musulmane. Une immigrante de la seconde génération. Ou pire encore, une sorte d’exception : la fille voilée qui, tenez-vous bien, a réussi à devenir cartooniste. Ou même l’outsider tunisienne qui est « sortie des rangs ». Ces affirmations sont tellement restrictives. Oui, je suis musulmane. Oui, je suis tunisienne. Mais je suis également italienne, journaliste graphique. J’ai une multitude de facettes. J’essaie de traduire cette réalité dans tout ce que je fais. »

Et elle y parvient très bien. Takoua Ben Mohamed est née il y a 31 ans dans le Sud de la Tunisie. En 1999, elle émigre à Rome avec sa famille — elle est la sixième d’une fratrie de sept — pour y rejoindre leur père, un exilé politique. Elle est aujourd’hui cartooniste, illustratrice, réalisatrice de film, journaliste graphique et autrice de quatre bandes dessinées, dans lesquelles elle s’attaque aux problématiques sociales du racisme, de l’islamophobie et du sexisme. En Italie, pays encore aux prises avec ces problèmes, elle est l’une des voix les plus résonantes et influentes s’exprimant en faveur de la justice sociale locale. « Le militantisme a toujours fait partie de ma vie », déclare-t-elle. « Quand j’étais petite, mes parents m’emmenaient à des manifestations pour les droits humains, car ils considéraient ça comme quelque chose de tout à fait normal. Cela a été formateur. Très tôt, j’ai décidé que je voulais essayer de changer les choses. » Takoua Ben Mohamed a en effet commencé jeune. Elle s’est portée bénévole pour des associations de jeunesse et des organisations humanitaires à l’âge de dix ans, sitôt après les attentats du 11 septembre. Selon elle, ceux-ci ont rendu la vie « extrêmement difficile » aux musulmans du monde entier. À l’âge de quatorze ans, elle a ensuite travaillé bénévolement au lancement d’un projet de bande dessinée en ligne appelé Intercultural. Sous forme d’un blog, ce dernier racontait la vie quotidienne de Takoua Ben Mohamed. Au moyen d’illustrations et de vignettes, elle narrait des épisodes de harcèlement et de discrimination dont elle avait été victime. « La bande dessinée s’est avérée le parfait moyen de faire part de mon expérience », déclare-t-elle. « J’ai pu explorer des thématiques qui m’étaient chères, tout en les rendant accessibles, sur un ton parfois empreint de légèreté ou d’ironie. » Les maisons d’édition et les magazines ne tardent pas à l’appeler avec des propositions de livre et des suggestions de collaboration. Elle décroche ensuite des récompenses en tant que journaliste graphique avant d’apporter son témoignage dans la campagne Look Beyond Prejudice soutenue par l’UE, visant à lutter contre la discrimination et à sensibiliser les jeunes filles musulmanes. Plus récemment, elle a fondé avec deux de ses frères BM Entertainment, une société de production qui réalise des documentaires sur la culture jeune, le changement social et l’intégration (Takoua Ben Mohamed est diplômée en cinéma d’animation). Leur film documentaire Hijab Style, qui présente une myriade de façons de porter le voile, a été diffusé sur Al Jazeera en 2020. « Je veux raconter l’histoire de gens comme moi qui ne ressemblent pas aux personnes que l’on voit généralement dans les médias traditionnels », explique-t-elle. « Les femmes musulmanes sont très souvent dépeintes comme tristes, soumises et sans voix. Mais la réalité que je connais est on ne peut plus éloignée. Par exemple, c’est moi qui ai décidé de porter le voile. Ma famille ne m’y a pas forcé. » L’un de ses plus grands rêves est de faire connaître ses bandes dessinées au monde arabe, pour toucher un lectorat complètement nouveau. Et son but ultime ? En souriant, elle indique : « Un prix Nobel pour un roman graphique. Il faut bien viser haut, non ? » Marianna Cerini est une journaliste basée à Milan qui a vécu plus de dix ans en Asie. Ses écrits ont été publiés dans le Vogue italien, Condé Nast Traveler et CNN Style
← Back

Thank you for subscribing. Please check your email for confirmation!
Invitation sent successfully!

Please check your email for a reset password link!

Subscribe