Service95 Logo
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks
Issue #084 Ma façon de travailler... Arlo Parks

All products featured are independently chosen by the Service95 team. When you purchase something through our shopping links, we may earn an affiliate commission.

Arlo Parks performing Arlo Parks © Roberto Finizio

Ma façon de travailler... Arlo Parks

Dans la série où nous examinons les objets, les lieux et les personnes qui inspirent le travail de créatifs et créatives, Service95 rencontre la chanteuse-compositrice Arlo Parks

La musicienne londonienne Arlo Parks a reçu de nombreuses récompenses pour sa musique : elle a notamment été nommée Révélation de l’année aux Brit Awards en 2021, a obtenu l’Album de l’année du Mercury Prize pour son premier album Collapsed In Sunbeams, ainsi que deux nominations aux Grammy Awards. Ce mois-ci, elle prend une nouvelle direction : mettant ses talents lyriques au service de la poésie, elle publie son premier recueil intitulé The Magic Border. Parks passe un moment avec Service95 pour parler de ce qui a inspiré ce nouveau livre, de ce qu’elle écoute pour travailler ou encore du voyage le plus inoubliable qu’elle ait fait.

Ma journée de travail… Je me lève vers 9 h 30, je m’étire, je bois un très grand verre d’eau et je me prépare un café fort, avec du lait entier. Des fois, je vais à un cours intense de HIIT pour mettre mon corps en mouvement, et parfois je me contente de m’occuper de mes plantes. Je consacre mon début de journée à l’administratif, aux e-mails et aux coups de téléphone, depuis ma table de cuisine. Je ne supporte pas le silence donc j’écoute un podcast, habituellement On Being ou la matinale de Pam sur NTS Radio. Puis je prends ma voiture pour me rendre au studio, où j’attaque le vif du sujet vers 13 h.

Book cover: Magic Borders by Arlo Parks
Magic Borders by Arlo Parks

Mes rituels au travail... J’ai toujours la bougeotte, donc je n’ai pas d’endroit fixe pour travailler. J’aime bien noter des idées à bord d’un avion : l’ennui qui accompagne tout voyage joue pour moi un rôle essentiel. Mes paroles, je les écris dans mon jardin ou devant l’océan : me sentir calme et toute petite m’est important. J’aime être entourée de livres d’art et me créer un cocon où que je me trouve : un espace chaleureux, un peu sacré.

Mes sources d’inspiration pour l’écriture de The Magic Border J’ai cherché à personnifier l’idée de guérison, pour que l’on puisse la supplier de venir à nous pour nous soulager.

Mon environnement sonore au travail... J’écoute toujours de la musique quand je travaille, ou dès que je fais quelque chose, en fait. Lorsque j’écris des paroles, j’écoute quelque chose qui me laisse un espace de réflexion, comme Komachi, de Meitei, Debut, de Björk, ou encore Calico, de Ryan Beatty. Au studio, j’ai quelques chansons de référence qui me guident. En ce moment, c’est Can’t Hide Love – Live at the Jazz Cafe, London/1995, par D’Angelo, et The Hillbillies, de Baby Keem et Kendrick Lamar. La musique me rend heureuse, bien dans ma peau, ancrée et inspirée : je me sens en phase avec moi-même lorsque j’écoute de la musique.       

Arlo Parks performing in Leeds, in 2022
Arlo Parks © Andy Von Pip

Ce que je porte pour travailler… Des bottes Eytys noires élimées, un short oversize Yohji Yamamoto, un tee-shirt noir défraîchi à l’effigie d’un groupe – généralement Nine Inch Nails, Black Sabbath ou Radiohead – et un tote bag noir Porter-Yoshida & Co. Le noir me donne un sentiment de force ; il sert de bouclier, mais est aussi expressif, ce qui fait que je me sens ancrée où que je me trouve. Je porte aussi toujours mes bagues serties de saphirs fabriquées pour moi par ma chère amie Bleue Burnham, ainsi que le pendentif de lapin que ma partenaire m’a offert. Ils font office de porte-bonheur protecteurs.

Perfume and candles from Diptyque
Essence of J.G, Orphéon, Feu de Bois. Diptyque

Mon parfum fétiche... Je suis une grande fan de Diptyque. Mon parfum fétiche, c’est Orphéon : jasmin, cèdre et baies de genièvre. Dès que je suis au studio, j’allume une des bougies de cette marque, par exemple Feu de Bois, Essence of J.G. ou Oud. La pièce s’imprègne alors de l’odeur du cuir, du feu de bois et du bois de santal. Veiller à l’odeur d’un espace lui confère un caractère sacré : je veux qu’on s’y sente comme dans une cathédrale.

Imagery of the Akigawa Valley, Japan; Bear Lake,
Akigawa Valley, Japan, Alamy; Big Bear Lake, California,© John Amarillas

Les endroits qui m’inspirent... La vallée d’Akigawa, à la sortie de Tokyo, le lac Big Bear dans le sud de la Californie, la campagne galloise et les rues de Barcelone. L’exploration du Japon et de la Corée du Sud avec ma meilleure amie Daniyel et ma partenaire est un voyage qui restera gravé dans ma mémoire. Nous nous sommes promenées dans Tokyo de nuit avec toutes ces lumières fluorescentes, nous avons mangé des ramens à Ichiran, nous avons nagé en pleine nature... C’était tellement ressourçant et excitant, et j’étais avec les personnes que j’aime le plus au monde.

Artwork by Yves Klein
La grande Anthropométrie Bleue (ANT 105) 1960, Yves Klein, Alamy

Les créatifs et créatives que j’admire... J’ai de l’admiration pour Yves Klein et son engagement envers la couleur, le minimalisme et le néant. Je suis une grande fan d’Annie Ernaux, pour son courage et sa capacité à émouvoir les gens avec un usage vraiment minimal de la langue. Avec son engagement à mettre en lumière l’expérience que vivent les lesbiennes noires, Cheryl Dunye est une grande source d’inspiration. J’admire Issa Rae pour avoir souligné les multiples facettes de l’amitié et de l’humour noirs.

Mon œuvre préférée... Il s’agit d’une photo de Kurt Cobain : cigarette à la main et vernis à ongles écaillé, il arbore une paire de lunettes de soleil et se brosse les dents avec les doigts. Jesse Frohman l’a prise des mois avant son décès. On y sent un peu d’espièglerie, mais aussi une profonde tristesse.

Les comptes Instagram que je préfère... @Tiwa_select : c’est une plateforme artistique lancée par Alex Tieghi-Walker. Sa collection est vraiment fascinante. @puppy_pillow collectionne les petits bibelots folkloriques. @orfayo crée des doodles au fil de ses pensées et de sa philosophie de tous les jours. Il y a aussi @i_d, un magazine dédié à la culture.

Mon meilleur conseil pro... Faites ce que vous trouvez insupportable de ne pas faire.

 Et le pire... Chaque nouveau disque vous laissera de plus en plus indifférent·e.

The Magic Border est sorti en Angleterre

Read More

SUBSCRIBE TO SERVICE95 NEWSLETTERS

Subscribe