Service95 Logo
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Issue #028 Les diamants de laboratoire : explications
Image of hands pulling out a safe, wearing diamond jewellery and black gloves Michael Baumgarten/Trunk Archive

Les diamants de laboratoire : explications

Alors que l’industrie du diamant cherche des moyens d’être plus éthique et durable, Milena Lazazzera explore les alternatives artificielles.

Dès que vous commencez à serpenter dans les avenues commerciales du world wide web à la recherche d’un diamant, vous tombez sur deux options : les diamants cultivés en laboratoire ou les diamants naturels. Mais quelle est la différence ?

À l’œil nu, seul le prix, car les pierres artificielles sont généralement 30 % moins chères que les pierres naturelles. Sinon, les diamants cultivés en laboratoire sont chimiquement (composés de carbone) et structurellement (structure de cristal cubique) identiques à leurs équivalents extraits des mines. Mais la différence la plus marquante est la provenance. Les diamants naturels ont été créés dans les entrailles de la Terre il y a plusieurs milliards d’années, tandis que ceux qui sont fabriqués par l’homme sont produits en quelques semaines par de puissantes machines.

Alors comment sont-ils fabriqués ? La plupart des diamants cultivés en laboratoire sont produits de deux manières : par haute pression et haute température (HPHT) ou par dépôt de vapeur de carbone (CVD), deux procédés qui reviennent un peu à faire du pop-corn : mettre un grain de maïs dans une casserole chaude, le chauffer et le faire éclater. Les diamants HPHT sont formés à partir d’un cristal de carbone placé dans une sorte de four gigantesque qui reproduit la pression (environ 50 000 fois celle de l’atmosphère à la surface de la Terre) et la chaleur (environ 1 400 ºC) extrêmes qui, après le Big Bang, ont permis aux atomes de carbone de se cristalliser en diamants. Avec le CVD, de minuscules grains de diamants naturels s’élargissent dans des couches d’un mélange gazeux de carbone et d’hydrogène développé sous la chaleur d’une pièce chauffée à environ 800º C.

La popularité des diamants artificiels a rapidement augmenté depuis que le film de 2006 avec Leonardo DiCaprio, Blood Diamond, a montré comment l’exploitation des diamants profitait aux rebelles dans les pays africains en proie à des conflits. Bien que le Processus de Kimberleyréglemente le commerce afin d’endiguer 99 % de la production mondiale de diamants issus de zones à conflits, de nouvelles inquiétudes sont apparues depuis que la Russie, qui extrait près d’un tiers des diamants naturels, a lancé une invasion à grande échelle de l’Ukraine.

Pourtant, les mineurs affirment que les diamants naturels fournissent les ressources nécessaires pour investir dans des projets de préservation et dans les communautés locales, ce qui permet de réduire les taux de pauvreté, comme cela s’est produit au Botswana.

Cela dit, les consommateurs trouvent les diamants cultivés en laboratoire plus abordables et sont séduits par leurs avantages écologiques et éthiques, mais ces affirmations doivent être prises avec précaution. 

L’argument de respect de l’environnement n’est valable que si les laboratoires utilisent des sources d’énergies renouvelables car la cuisson de leurs pierres précieuses est très énergivore. Si ce n’est pas le cas, les diamants produits en laboratoire peuvent finir par avoir une empreinte carbone plus élevée que les diamants naturels.

Pour ce qui est de l’éthique, vous devez vous renseigner sur l’ensemble de la chaîne de production des diamants cultivés en laboratoire, car des pratiques de travail peu scrupuleuses peuvent se produire lorsque les diamants sont taillés et polis, cette étape est rarement réalisée dans le pays de production.

Si vous pensez que les diamants cultivés en laboratoire sont le bon choix pour vous, voici cinq marques qui ont fait leurs preuves :

1.  Vrai : Avec des diamants fabriqués par sa société mère Diamond Foundry à partir d’énergie hydraulique, Vrai garantit une transparence totale de sa chaîne d’approvisionnement.
2.  Nomis : Cette infatigable marque ukrainienne est toujours en activité et propose des designs audacieux et empreints de symbolisme, tout en assurant une transparence totale.
3.  Kimaï : Basée à Anvers, l’épicentre du diamant en Europe, Kimaï applique des normes de durabilité qui lui ont valu l’approbation de la duchesse de Sussex.
4.  Vever : L’ancienne marque prodige de l’Art nouveau a été relancée l’année dernière et reconnue par le gouvernement français comme une entreprise à mission, œuvrant à la résolution des défis sociaux et environnementaux.
5.  Innocent Stone : Fondée par un ancien diamantaire, Innocent Stone propose un large choix de diamants cultivés en laboratoire, en vrac ou sertis en bijoux. 

Milena Lazazzera est une autrice de mode et debijoux contribuant, entre autres, au Financial Times, au New York Times, à The Business Of Fashion, et à Vogue Business

← Back

Thank you for subscribing. Please check your email for confirmation!
Invitation sent successfully!

Please check your email for a reset password link!

Subscribe