Service95 Logo
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse
Issue #071 Le pouvoir social et politique de la danse

All products featured are independently chosen by the Service95 team. When you purchase something through our shopping links, we may earn an affiliate commission.

Image of woman dancing Chloé Lopes Gomes. Trunk Archive

Le pouvoir social et politique de la danse

Au début du livre d’Emma Warren Dance Your Way Home, on peut lire la citation suivante du DJ et producteur Theo Parrish : « Le mot “évasion” a toujours été utilisé pour décrire la danse. Il s’agit du point de vue d’un observateur extérieur. Ce que la danse offre réellement, c’est la solidarité. »

Emma Warren explique que cette citation (utilisée avec la permission de Parrish) est « quelque peu hors contexte », car elle est tirée d’un discours plus long prononcé pendant le mouvement de 2020 Black Lives Matter, lorsque la question raciale a bouleversé le monde entier. « Theo Parrish s’adressait à la communauté de la dance music blanche européenne en disant “Comment pouvez-vous vous impliquer dans cette musique et ne pas prendre la défense de certaines causes qui affectent les personnes de couleur aux États-Unis ?” », précise-t-elle.

Les propos de Parrish revêtent un sens plus large, en adéquation avec les thèmes du livre d’Emma Warren. « Ce qu’il dit – et mes propos y font écho – est que lorsque nous agissons ensemble, nos actions ont une puissance politique, confie-t-elle. Les forces qui veulent nous contrôler commencent souvent par contrôler les corps en mouvement [car ils] ont tendance à s’exprimer sur la piste de danse. »

Évoquant les maisons des jeunes des années 1980 ou encore des clubs légendaires comme Plastic People à Londres ou The Loft à New York, l’ouvrage de l’autrice fait par ailleurs figure de Mémoires. Ce livre s’inscrit dans la lignée d’une série de nouveaux ouvrages qui célèbrent la joie et le pouvoir de la danse. Dans cet esprit, on peut citer Sacred Spaces, qui contient des lettres d’amour à la piste de danse, rédigées par des inconditionnels des boîtes de nuit comme Róisín Murphy et Kevin Saunderson. Raving de McKenzie Wark examine quant à lui la manière dont la piste de danse représente un espace où peuvent se retrouver les communautés trans. Temporary Pleasure explore de son côté l’architecture de la boîte de nuit, tandis que Claire Marie Heal, dans On The Dance Floor, se concentre sur la représentation de la danse dans les films, avec une préface rédigée par nulle autre que Cher.

Images of On The Dance Floor book cover and pages
On The Dance Floor/A24

Si l’on constate un lien clair entre les confinements liés au Covid et l’intérêt actuel pour la danse, cette pratique remonte au-delà des événements récents. « C’est quelque chose d’inhérent à notre espèce, remarque Emma Warren. Comme voler, pour les oiseaux. On danse, car on est humain et en dansant, on gagne en humanité. »

Book cover Make Some Space by Emma Warren

Également journaliste et présentatrice, Emma Warren a par ailleurs publié Make Some Space – l’histoire de la salle de concert culte de l’Est de Londres Total Refreshment Centre, qui en 2019, a perdu sa licence lui permettant de jouer de la musique live. Immergée pendant des dizaines d’années dans la culture dance, elle a observé ses puissants effets sur plusieurs générations et communautés et compris que ces derniers transcendent les clichés. « Les gens méprisent la piste de danse parce qu’ils pensent qu’il ne s’agit que d’hédonisme ou de sexe, dit-elle. Si ces éléments peuvent en effet entrer en jeu dans la danse, cette dernière fait aussi appel à des aspects humains fondamentaux, comme nouer des liens et s’entendre les uns avec les autres.

Ceci transparaît dès le plus jeune âge, commente-t-elle. J’anime des ateliers de danse dans une école primaire. Aujourd’hui, il y avait deux filles, dont la relation semblait un peu orageuse. À la fin de la séance, elles étaient tout sourire, comme s’il s’était tissé une relation plus forte entre elles. Il est prouvé que lorsque les gens dansent ensemble, ils s’aiment davantage. »

Lauren Cochrane est rédactrice de mode principale pour The Guardian et autrice de The Ten

Read More

SUBSCRIBE TO SERVICE95 NEWSLETTERS

Subscribe