Service95 Logo
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications
Issue #053 La final girl : explications

All products featured are independently chosen by the Service95 team. When you purchase something through our shopping links, we may earn an affiliate commission.

Film stills featuring 'final girl' characters, image of The Final Girl Support Group book cover and The Final Girls podcast artwork The Final Girl Support Group, Grady Hendrix; The Final Girls podcast; Keke Palmer, Nope; Neve Campbell, Scream; Lupita Nyong’o, Us; Sigourney Weaver, Alien

La final girl : explications

La final girl, terme inventé par l’universitaire Carol J Clover dans son ouvrage de non-fiction de 1992 Men, Women And Chain Saws (Hommes, femmes et tronçonneuses), que l’on pourrait traduire par « dernière survivante », fait référence à la dernière femme dans un film, celle qui parvient à échapper au tueur et à le déjouer, et à la narratrice. Son livre nous a ouvert de nouvelles perspectives sur la représentation des femmes dans les films d’horreur et de suspense, en axant ses arguments sur le concept de final girl.

Clover affirme que la final girl est en train de devenir une icône féministe qui repousse la malveillance patriarcale, une nouvelle version bien méritée de la femme fragile, omniprésente depuis des années dans les intrigues de film. Le terme final girl fait maintenant partie de la culture cinématographique contemporaine. Les réseaux sociaux regorgent de personnes qui dressent leur liste de final girlsThe Final Girl Support Group – roman de Grady Hendrix paru en 2021, mettant en scène une tribu de final girls repoussant une attaque maléfique – caracole en tête des meilleures ventes partout dans le monde, et la plateforme télévisée américaine HBO a récemment annoncé une prochaine adaptation du livre. 

« Cette fille est une rescapée. Au sens propre du terme », explique Anna Bogutskaya, autrice, curatrice de film et coréalisatrice du podcast The Final Girls. « C’est la personne pour laquelle nous avons le plus d’empathie, quel que soit notre genre : Neve Campbell dans Scream, Heather Langenkamp dans Nightmare On Elm Street et Sigourney Weaver dans Alien sont devenues les visages des franchises de film d’horreur », indique Bogutskaya. « Fort heureusement, c’est un stéréotype mouvant, car historiquement, il se cantonnait aux femmes blanches et minces. Lupita Nyong’o dans Us, Sasheer Zamata dans Spree, Georgina Campbell dans Barbarian et Keke Palmer dans Nope figurent parmi les récentes final girls qui ont réussi à s’extirper du moule restrictif traditionnel. » 

Simon Coates est un artiste, écrivain et curateur basé à Londres

Read More

SUBSCRIBE TO SERVICE95 NEWSLETTERS

Subscribe