Service95 Logo
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort
Issue #024 La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort

All products featured are independently chosen by the Service95 team. When you purchase something through our shopping links, we may earn an affiliate commission.

Images of scenes during the Broadway musical A Strange Loop Marc J. Franklin Photos

La comédie musicale primée qui allie humour et inconfort

Lorsque le visage de Michael R Jackson apparaît sur Zoom un lundi matin de bonne heure, il est étonnamment serein étant donné que sa première comédie musicale A Strange Loop vient d’être nommée pour 11 Tony Awards. À la fin de cette même semaine, la production — baptisée de « grande comédie musicale queer américaine noire » — avait remporté deux victoires, dont le très prestigieux trophée de meilleure comédie musicale. Fruit de 18 ans de travail, ce rêve s’est vu récompensé par une standing ovation, au sens littéral comme au sens figuré, ce qui prouve que les pièces qui osent être différentes ont bien leur place. 

Le spectacle offre une bouffée d’air frais, loin des pièces familiales blanches traditionnelles qui dominent souvent l’univers du théâtre. « Si ce genre de spectacle a certainement lieu d’être, admet Jackson, je pense que c’est tout aussi super de pouvoir se dire après un spectacle, “waouh, j’y réfléchis encore une semaine après.” » A Strange Loop est bien plus que cela, c’est une boucle : une comédie musicale écrite par un noir queer, qui écrit une comédie musicale à propos d’un noir queer qui écrit une comédie musicale à propos d’un noir queer. La pièce fait référence à sa vie, sans être autobiographique. Elle est extrêmement spécifique et pourtant universelle. Et elle ne s’excuse pas d’adopter un ton très direct. 

Le spectacle aborde un grand nombre de thèmes, des préjugés racistes et du sexe explicite en passant par l’acteur Tyler Perry et l’obésité. Mais lorsqu’on demande à Jackson s’il n’a pas peur de noyer le public dans un flot de sujets épineux, il nous décoche un sourire et déclare « Je n’ai jamais craint de parler de cela avec qui que ce soit, car j’ai tendance à trop partager par nature. » Et les gens semblent aimer ce qu’il fait passer, au vu notamment de la longue liste de producteurs de premier plan impliqués dans le projet, à l’image de RuPaul et d’Alan Cumming. 

La pièce est vue sous l’angle du personnage principal, répondant au nom d’Usher. Ce dernier et ses six pensées explorent la « la boucle étrange » (ou Strange loop en anglais) de sa conscience. Ces six pensées qui l’assaillent deviennent des machinations qui passent de la « détestation de soi quotidienne » aux perceptions de l’hypermasculinité de son père et des bondieuseries de sa mère. Le spectacle associe comédie et satire sociale (comme le moment où le public doit applaudir pendant le numéro AIDS Is Gods Punishment – le SIDA est la punition de Dieu), laissant aux spectateurs un goût bizarre d’humour et d’inconfort. « Je voulais tordre le cou à tous ces préjugés », explique-t-il, en faisant référence au ton de la pièce, surtout pour ce qui est de la manière dont la religion est utilisée contre les queers. « La réalité est que ce n’est pas seulement homophobe. C’est que cet argument semble tellement convaincant. » 

A Strange Loop aurait pu signer un très beau début de carrière pour Jackson. Mais à l’âge de 41 ans, il est déjà bien établi dans le milieu. Tout comme Usher, Jackson a travaillé à Broadway en tant qu’« usher » (ouvreur) pour les spectacles Le Roi Lion et Mary Poppins pendant des années avant de produire son propre spectacle. Diplômé de la Tisch School of the Arts de l’université de New York et féru de théâtre, il présente une œuvre qui, bien que noire et queer, nous semble étrangement familière. Car au cœur de A Strange Loop, c’est nous-mêmes, oui nous, les observateurs, que l’on trouve. Jackson nous présente, de façon assez troublante, une vision de ce qui se passe dans notre propre tête. « Je me sentais invisible et incompris, explique-t-il. Si d’autres se retrouvent dans ce sentiment... alors on se sentira un peu moins seuls ensemble. » 

Comme le fait remarquer Jackson, des gens de tous milieux disent s’identifier aux doutes, aux angoisses et aux introspections d’Usher. « Joni Mitchell a une chanson géniale », déclare-t-il, cherchant à se souvenir des paroles d’une de ces “chanteuses blanches” qui l’ont inspiré. « It all comes down to you (c’est à toi de voir). Quoi qu’il arrive, c’est à toi de voir. » 

C’est ce qui fait la beauté de A Strange Loop car, lorsque la pièce prend fin, ce qui nous étonne le plus finalement, c’est ce qu’elle nous révèle sur nous-mêmes.

Justin Kirkland est un auteur basé à Brooklyn qui collabore avec les revues Esquire, Vulture et USA Today

Read More

SUBSCRIBE TO SERVICE95 NEWSLETTERS

Subscribe