Service95 Logo
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois
Issue #043 Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois

All products featured are independently chosen by the Service95 team. When you purchase something through our shopping links, we may earn an affiliate commission.

Images of welsh poet Casi Wyn Carys Huws; Llenyddiaeth Cymru, Literature Wales

Casi Wyn : la poétesse qui fait vivre le gallois

« Il existe une tendance, tout au moins chez les Anglais, à considérer les communautés galloises inaccessibles ou à percevoir les communautés galloisantes peu accueillantes, car la langue est quelque chose de très spécifique », explique Casi Wyn, chanteuse, cofondatrice du zine gallois Codi Pais et actuellement lauréate du titre Bardd Plant Cymru, à savoir d’ambassadrice dont le rôle est d’inspirer les enfants et la jeunesse du pays de Galles à travers la poésie. Toutefois, Casi Wyn et son œuvre sont la preuve que l’identité galloise et la langue qui la définit ne se limitent pas à une nation, mais que « l’on peut attirer le reste du monde vers le pays de Galles et vice-versa. Il ne doit pas forcément s’agir d’entités distinctes ». 

Ayant signé avec Roc Nation en tant qu’autrice-compositrice-interprète, Casi Wyn en est venue à apprécier la force du lyrisme et à envisager sa langue maternelle sous un autre angle. « Les communautés sont complexes, mais c’est d’autant plus le cas lorsque celles-ci s’identifient intrinsèquement avec des événements traumatisants de l’histoire d’un pays, et avec une langue parlée par seulement une minorité de la population. Selon moi, la poésie et l’art peuvent servir à résoudre certaines des douleurs ancestrales endurées par le pays de Galles ».

Cette douleur remonte au XIIIsiècle lorsque le dernier roi gallois, Llywelyn ap Gruffudd, fut vaincu par le roi anglais Édouard Iᵉ, et le terme « Prince de Galles » fut créé. Lors des siècles qui suivirent, la langue galloise perdit progressivement sa dominance. Pendant la dynastie Tudor, qui domina l’Angleterre et le pays de Galles de 1485 à 1603, le pays de Galles fut absorbé dans le système administratif anglais et perdit ses traditions. À partir de cette époque, on assista à un lent déclin de la littérature galloise publiée (même si, à part le latin et le grec, la littérature galloise est considérée l’une des plus anciennes d’Europe). Au XIXe siècle, l’anglais était devenu la langue de scolarisation des Gallois et des Galloises et, dans certaines écoles, on forçait les enfants à porter une plaque de bois autour du cou arborant l’inscription WN (Welsh Not ou Non au gallois) s’ils parlaient leur langue natale.

Aujourd’hui, le gallois est une langue parlée par quelque 899 500 personnes, soit environ 29,7 % de la population du pays. En tant qu’ambassadrice Bardd Plant Cymru, Casi Wyn se rend aux quatre coins du pays pour présenter aux enfants la littérature galloisante et la force d’expression de l’écriture, tout en défendant la cause de la préservation d’une langue menacée d’extinction.

Avec ce travail, la leçon à retenir est la défense des langues minoritaires. Chaque langue a sa propre philosophie, un ensemble de composantes utilisées par ses locuteurs pour se forger une compréhension d’eux-mêmes et pour communiquer entre eux. Il n’est donc pas surprenant que la langue ait toujours été indissociable de la politique locale ; utilisée autant comme outil de domination que de rébellion.

C’est justement ce à quoi l’on assiste au pays de Galles ; comme nous l’explique Casi, ayant pour voisin un pays dont la langue domine le monde, « le pays de Galles a une fragilité dans laquelle puisent les poètes et les artistes gallois pour en faire un vecteur de contestation ». On constate le même phénomène en Turquie où il était illégal de parler kurde jusqu’en 1991 et où, encore aujourd’hui, aucune langue autre que le turc ne doit être utilisée en tant que langue maternelle dans les écoles. Il en va de même au Tibet, où le gouvernement chinois a mis sur pied un certain nombre de méthodes pour faire du chinois la langue dominante dans les écoles tibétaines. La liste est longue.

Casi Wyn nous offre un exemple inspirant de travail réalisé avec des communautés minoritaires pour faire en sorte que les langues natives non seulement survivent, mais s’épanouissent. « Je m’identifie avec mes racines galloises et j’ai appris à accepter et à apprécier le fait que grâce au gallois et au vocabulaire dont j’ai hérité, je comprends le monde différemment », explique-t-elle. « Essayer de comprendre nos différences en créant et en concevant des œuvres belles, utiles et inclusives, qui célèbrent la vie dans toute sa complexité, voilà ce qui inspire mon travail. Cela signifie accorder de la valeur aux petites choses, à tout ce qui peut sembler insignifiant aux yeux des autres. Pour moi, tout au moins, c’est ça la poésie. »

New-Yorkaise basée à Londres, Mary Cleary est la rédactrice beauté de la publication sur le design Wallpaper* Magazine

Read More

SUBSCRIBE TO SERVICE95 NEWSLETTERS

Subscribe